mardi 25 octobre 2011

Le Zermatisme de Szukalski

Stanisław Szukalski (1893–1987) était un peintre et sculpteur polonais qui a surtout travaillé aux Etats-Unis. Comme les autres artistes polonais du mouvement Szczep Rogate Serce (la tribu du coeur cornu) qu'il fonda en 1929, il cherchait son inspiration dans l'histoire païenne slave.

Il avait développé sa propre théorie de la préhistoire humaine, qu'il avait dénommée le Zermatisme. Comme celle de James Churchward, cette théorie postulait que l'humanité était originaire de l'Océan Pacifique.

Pour lui, les derniers survivants du Déluge vivaient sur l'Île de Pâques, à partir de laquelle ils se répandirent sur la Terre entière. Tous les langages humains sont issus de leur langue, la protong.

Durant sa longue histoire, l'humanité se confronta aux Yétis qui cherchèrent à la dominer. Pire encore, les Yétis s'accouplèrent aux humains... Les différents monstres dépeints dans diverses oeuvres d'art, comme les satyres grecs, sont les résultats de tels accouplements.

Aujourd'hui encore les Yetisyny (hybrides) sont présents dans l'espèce humaine, sournoisement. Criminels, politiciens, communistes, tribus dégénérées ... sont là, prètes à reprendre le pouvoir ! On les reconnaît à diverses caractéristiques physiques : longs bras, nez épaté...

Le Zermatisme est exposé dans un ouvrage abondamment illustré, Behold!!! the Protong, inédit en français.

Après la seconde guerre mondiale, Szukalski fut presque oublié, mais retrouva une certaine popularité à la fin du XXe siècle. Parmi les admirateurs de l'artiste, on trouve Leonardo DiCaprio qui finança une exposition. Des éléments du Zermatisme furent recyclés dans les théories fumeuses de l'organisation satirique Church of the SubGenius.

Après sa mort, les cendres de Stanisław Szukalski furent dispersées sur l'Île de Pâques.

Liens
- (en) site officiel de l'artiste
- (en) article Wikipedia sur Szukalski et le Zermatisme
- (en) Behold!!! the Protong sur Amazon (avec possibilité de feuilleter virtuellement quelques pages)

Images issues du site officiel