mercredi 28 décembre 2011

Les clones de Dungeons & Dragons

Dungeons & Dragons (D&D), connu en France sous le nom Donjons & Dragons jusqu'en 2000, est le premier jeu de rôle et toujours le plus populaire, depuis sa naissance en 1974. La version des années 70, simpliste et brève, est connue sous le pseudonyme d'Original Dungeons & Dragons (OD&D). Dès la fin des années 70, OD&D laissa sa place à deux branches distinctes :
  •  une version cumulant de nombreuses règles avancées dans de gros tomes : AD&D (Advanced Dungeons & Dragons) ;
  •  une version volontairement simplifiée en boîtes : BD&D (Basic Dungeons & Dragons), ou BEMCI d'après le nom des boîtes de règles (Basic, Expert, Master, Companion, Immortal) ou simplement BX pour les 2 premières boîtes.

AD&D connut une 2e édition dans les années 90, tandis que BD&D fut peu à peu abandonné, connaissant néanmoins dans cette période sa version la plus complète sous forme d'un tome nommé Rules Cyclopedia.

En 2000, parut D&D3, mettant fin à la distinction BD&D / AD&D. Ce nouveau système bouleversa également certains grands principes du jeu, introduisant par exemple un système de compétences (absent ou optionnel auparavant), un système de dons (avantages techniques)... Plus important, ce système fut publié sous une licence OGL (Open Gaming Licence) autorisant des éditeurs tiers à publier librement des suppléments pour le jeu, voire à recycler la plus grande partie du texte du jeu.

Originellement prévue pour que des éditeurs tiers publient des aventures pour D&D3, l'OGL eut des conséquences inattendues, plusieurs éditeurs y faisant appel pour publier des jeux de rôles complets ! Certains de ces jeux exploitèrent même des licences assez fameuses : Conan, Loup Solitaire, World of Warcraft...

En 2004 parut Castles & Crusades, un jeu supprimant la plupart des complexités de D&D3 (compétences, dons...) pour retrouver la simplicité des anciennes éditions, et une compatibilité avec AD&D1.

En 2006, parut Basic Fantasy : partant de Castles & Crusades, Chris Gonnerman en retravailla les règles et le texte pour obtenir un jeu très semblable au Basic Dungeons & Dragons (BD&D) des années 80, version BX.

Basic Fantasy fut rapidement suivi d'OSRIC qui reproduisait les règles de la version avancée de Donjons et Dragons des années 80 (AD&D1). Parallèlement à cela, Daniel Proctor créa Labyrinth Lord, un jeu qui se veut encore plus fidèle à BD&D que ne l'est Basic Fantasy. Matthew Finch, initiateur du projet OSRIC, en confia les rênes à Stuart Marshall et se consacra  ensuite au projet Sword & Wizardry, une reproduction des toutes premières éditions de Dungeons & Dragons des années 70 (OD&D).

Bien d'autres clones parurent ensuite, qu'il s'agissent de rétroclones (reproductions fidèles de JdR anciens, tel Labyrinth Lord) ou quasi-clones (variantes proches de JdR anciens, tel Basic Fantasy). Citons notamment :
  • Dark Dungeons, un rétroclone de la Rules Cyclopedia de BD&D, ou sa variante Darker Dungeons, quasi-clone aux règles uniformisées et modernisées ;
  • Dungeon Crawl Classics, un quasi-clone par l'éditeur réputé Goodman Games ;
  • Mutant Future, une variante post-apocalyptique de Labyrinth Lord.

En 2008, parut D&D4 qui ne bénéficiait plus de la licence OGL mais d'une licence beaucoup plus restrictive, que relativement peu d'éditeurs choisirent de suivre. Un grand éditeur, Paizo, choisit même de poursuivre la publication d'aventures pour D&D3. Les règles du jeu étant devenues indisponibles, ils décidèrent d'en éditer leur propre variante, Pathfinder, qui rencontre toujours un grand succès commercial.

Bref, si aujourd'hui vous voulez jouer à "Donjons et Dragons" avec une version disponible, de multiples possibilités s'offrent à vous :
  • utiliser la version actuelle du jeu, D&D4 (actuellement plus éditée en France) ;
  • utiliser Pathfinder, une version complète et complexe, mais avec des publications très régulières en anglais comme en français, notamment d'excellentes aventures ;
  • utiliser un clone des anciennes éditions, d'autant plus que c'est généralement gratuit (en pdf). Parmi ceux-ci, signalons Portes, Monstres et Trésors qui est une VF de Labyrinth Lord, ou Epées & Sorcellerie, un quasi-clone inspiré de OD&D. Mes préférences personnelles iraient actuellement vers Basic Fantasy et OSRIC, mais ils sont en anglais.
Dungeons & Dragons existe en de multiples versions ; il y en a pour tous les goûts !


Liens
Illustrations
Couvertures de la Rules Cyclopedia, de Basic Fantasy et de Portes, Monstres & Trésors.